Suivez-nous

Audi Q5 vs Mercedes GLC : stars du ring

19/02/2017

Le nouveau Q5 améliore une recette à succès. Si l’enveloppe est la même, le contenu, lui évolue de fond en comble. Le SUV des anneaux compte bien conserver sa place de leader malgré un outsider étoilé, le Mercedes GLC. Vers quel allemand se tourner ?


Le Mercedes GLC est arrivé au bon moment, deux ans avant le renouvellement de ses principaux concurrents, les Audi Q5 et BMW X3, ce qui lui a laissé le champ libre pour attirer la clientèle. La fête est finie puisque ses deux rivaux passent à l’action. BMW, à l’occasion du prochain salon de Francfort et Audi, dès aujourd’hui avec la seconde génération de Q5. Malgré un look inchangé le SUV star d’Ingolstadt est entièrement nouveau. Châssis, technologie et motorisations, tous les paramètres ont été optimisés pour que le Q5 conserve sa place de leader de la catégorie. Face à lui le GLC, est le brillant remplaçant du GLK. Basé sur une plateforme de Classe C, le SUV plait pour son design audacieux et sa qualité perçue de haute volée. Des prestations proches pour des véhicules qui ciblent une clientèle exigeante.



Pratique

Les deux SUV allemands sont très proches en matière d’accueil. Ils offrent quasiment les mêmes volumes de coffre (550 litres minimum), une habitabilité très proche et un nombre de rangements quasi similaire. À noter que malgré leur standing aucun des deux allemands n’offre de plancher parfaitement plat. Le plus apte à charger, du fait d’un seuil de chargement plus bas et d’un volume maxi (1600 litres contre 1 550 pour le Q5) supérieur, est le GLC.


Au final, c’est le nouveau Q5 qui se détache (très légèrement) en offrant un espace aux jambes et une largeur supérieurs (cela se joue à quelques millimètres). Même constat en matière de qualité perçue, le modèle des anneaux prend l’ascendant, de peu une fois de plus, grâce à des plastiques plus valorisants et une finition qui frôle la perfection.



Equipement

Avec ces motorisations, 800 € seulement séparent l'Audi Q5 Design Plus et le Mercedes GLC Fascination à l'avantage de ce dernier, ce qui n'est pas grand chose face à des tarifs approchant les 60 000 €, mais il existe de grosses différences en matière d'équipements qui creuse de façon significative la différence de prix. Il faut par exemple ajouter au SUV à l'étoile l'accès mains libres (550 €), la climatisation tri-zone (750 €), la caméra de recul (400 €) et la sono Burgmeister (1 000 €) que celui aux anneaux a déjà de série, soit un total de 2 700 € d'options.





Mais le Mercedes frappe très fort en étant déjà doté de son côté des suspensions pneumatiques, du toit ouvrant panoramique, du détecteur d'angles morts, de la géolocalisation, de l'avertissement des risques de collision et des jantes de 19 pouces, des équipements qui coûtent un total de 7 200 € à additionner au prix de l'Audi, ce qui fait du GLC un large vainqueur en matière de rapport prix/équipements. Il convient toutefois de noter que, plus récent, le Q5 offre aussi l'instrumentation entièrement numérique Virtual Cockpit et la recharge de téléphone par induction dont ne peut pas bénéficier son compatriote, et dispose dans son catalogue d'options d'un contenu technologique un peu plus sophistiqué, comme l'aide active de stationnement.

Classement :

1) Mercedes GLC

2) Audi Q5

Economie

Deux beaux bébés que nous avons aujourd’hui pour cette confrontation dans le domaine du premium. En taille déjà, mais aussi en prix ! Tous deux flirtent avec les 60 000 € en prix de base avec une motorisation diesel de 200 ch environ et un niveau d’équipement sympa. Que diable donc réaliser un comparatif économique ? Ce n’est pas quelques décilitres de gazole en plus ou en moins qui ferait pencher la balance, non ? Eh bien, malgré tout, nous faisons l’exercice. D’une part parce que c’est la règle dans nos comparatifs. Et d’autre part, parce que ce n’est pas parce qu’on pose un gros chèque sur la table qu’on se fiche des coûts d’utilisation ensuite. Ainsi, au jeu de l’économie globale, c’est le Mercedes GLC qui tire les marrons du feu. En effet, il est un peu moins cher à l’achat, sa version d’entrée de gamme est elle aussi un peu moins chère que celle du Q5. C’est ici que quelques points se gagnent. Car les consommations sont strictement identiques (belle performance pour le GLC qui est plus puissant de 14 ch et dont la cylindrée est supérieure), les durées de garantie également. Ils sont dos à dos en termes de fiabilité attendue et de décote, faible dans les deux cas. Mais dernier atout du Mercedes, sa distribution. Il s’agit d’une courroie qui ne se remplace théoriquement jamais, quand l’Audi fait appel à une courroie, qu’il faut périodiquement remplacer.

Victoire à l’étoile donc.

Classement :

1) Mercedes GLC

2) Audi Q5