Suivez-nous

Nissan GT-R Nismo : Godzilla est de retour

21/02/2017

Depuis le début 2016, Soheil Ayari compare tous les mois deux modèles. Seul souci, personne n’a voulu se confronter à la voiture que l’on teste aujourd’hui. Il faut dire que son surnom de Godzilla a de quoi faire frissonner les plus grands noms de l’automobile. Vous l’aurez reconnue, il s’agit de la Nissan GT-R Nismo.



C’est au printemps 2009 qu’a débarqué en Europe la Nissan GT-R. Un modèle emblématique précédé d’une réputation plus que flatteuse. Beaucoup la considèrent, en effet, comme un modèle d’efficacité, notamment sur piste. Mais une GT-R, c’est avant tout un look particulier à mille lieues de la finesse d’une Ferrari ou d’une McLaren. Certains la trouvent horrible, d’autres belle. Une chose est sûre, elle ne laisse pas indifférent. Mais ce n’est pour son design que cette GT-R s’est fait remarquer, c’est surtout pour ses performances.

 

Développant au début 500 ch, sa puissance est passée ensuite à 550 ch, tout en restant fidèle à sa transmission intégrale. Même si les performances du modèle « de base » étaient déjà de tout premier ordre, il était impossible pour le constructeur de ne pas la faire passer entre les mains de Nismo le département compétition de la marque. Les ingénieurs ont bien évidemment ajouté leur grain de sel et ils n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère. Tout a été revu ou presque. Ainsi, le V6 3.8 bi-turbo développe désormais 600 ch pour un couple de 652 Nm disponible entre 3 600 et 5 600 tr/min grâce à des turbos et un cycle de combustion spécifique. Les suspensions Bilstein ont reçu un traitement particulier et comme on peut s’en douter à la vue de l’énorme aileron, l’aérodynamique a été aussi retravaillée afin d’augmenter l’appui de 100 kg. Plus rigide, cette GT-R est également plus légère avec 1 720 kg sur la balance contre 1 740 kg pour la classique, ce qui demeure relativement élevé tout de même.



Cela n’a jamais empêché la GT-R d’afficher des performances hors du commun et c’est encore plus le cas de cette version Nismo avec un 0 à 100 km abattu en 2,5 s et une vitesse maximale de 315 km/h. Autant dire tout de suite qu’il ne faut pas mettre une telle arme entre toutes les mains et il n’y a que des pilotes aguerris qui peuvent tirer toute sa quintessence. Et cela tombe bien puisque nous avons sous la main, Soheil Ayari dont le palmarès n’est plus à prouver. Va-t-il dompter la bête ? Le record de la piste de la Ferté Gaucher qui est détenu par une Caterham 485 R en 1’52’’66 va-t-il tomber ? Réponse.

"Comme un caillou dans un lance-pierre"



Nissan GT-R Nismo : 150 000 €

La Nismo est la GT-R la plus puissante, la plus performante mais c’est aussi la plus chère et de loin. La version la plus onéreuse était jusqu’alors la « Track Edition » vendue 108 800 €. Il faudra donc ajouter plus de 40 000 € pour acquérir cette Nismo. Ok, c’est cher mais cela reste raisonnable par rapport à la concurrence qui affiche des prix supérieurs à 200 000 €.