Suivez-nous

Peugeot 308 restylée (2017) : toujours le bon numéro

07/06/2017

760 000 exemplaires vendus depuis son début de carrière en Europe, meilleure vente des compactes en France depuis plusieurs années et un titre de voiture de l’année en 2014, difficile de faire beaucoup mieux. Pour continuer cette success-story, la 308 bénéficie aujourd’hui d’un restyling. Suffisant pour continuer à séduire ? Verdict avec ce premier essai au volant du tout nouveau 1.5 BlueHDI 130 ch.



La 308 fait partie, avec la 208 et le 2008, des modèles incontournables de Peugeot. Il faut dire que le constructeur avait frappé fort en 2013. Avec ses lignes tendues, son intérieur très moderne et notamment son i-cockpit mais surtout ses qualités dynamiques certaines, la 308 a séduit, à juste titre, de très nombreux automobilistes. Résultat : les ventes se sont envolées surtout en France où elle devance de la tête et des épaules toutes ses rivales. La situation est moins brillante sur le plan européen où elle est largement dominée par la Volkswagen Golf qui trône toujours en tête du classement. La 308 doit se contenter de la troisième marche du podium de la catégorie (13 au classement général) derrière l’Opel Astra. Une situation globalement enviable. Quelques mois après le restyling de sa principale concurrente, la Golf, la 308 a droit à un restyling de mi-carrière.







Comme souvent pour un modèle qui connaît un bel engouement, il est difficile pour un constructeur de le modifier. C’est exactement ce qu’il se passe pour la 308. Les évolutions esthétiques sont ainsi légères mais bel et bien visibles. On remarque ainsi une calandre plus verticale, un capot moteur redessiné, ainsi qu’un bouclier avant repensé avec des prises d'air plus grandes et de nouveaux antibrouillards. Deux petits détails, la signature visuelle à LED devient de série sur toutes les finitions mais il faudra choisir les niveaux supérieurs pour avoir l’éclairage Full LED tandis que le logo est désormais implanté dans la calandre. C’était jusque-là le privilège uniquement des finitions hautes. Ce restyling joue donc le rôle d’harmonisation dans la gamme.



Dans l’habitacle, on pouvait s’attendre à découvrir au moins sur certaines versions les plus hautes l’instrumentation 100 % du 3008. Eh bien non ! Pas de changement dans ce domaine. La 308 conserve son i-cockpit qui reste toujours aussi agréable. La nouveauté provient de l’écran multimédia. Celui-ci adopte désormais la technologie capacitive et gagne ainsi en qualité d’image et en réactivité. Il intègre désormais une navigation 3D et est compatible Android Auto et Apple CarPlay. Du progrès donc mais la réactivité de l’écran est toujours inférieure à celui d’une Volkswagen Golf.



Pas de changement dans l’organisation de la planche de bord. On retrouve donc le i-cockpit avec son instrumentation positionnée en partie haute, le petit volant et l’écran multimédia légèrement orienté vers le contact. Même si certaines personnes regretteront de ne pas pouvoir trouver une position de conduite idéale, le charme de l’i-cockpit fait toujours son effet, d’autant plus que la qualité des matériaux est au rendez-vous.





Dernière précision, ce restyling n’impacte en rien les aspects pratiques avec un volume de chargement oscillant entre 420 et 1 228 litres qui se situe toujours dans les meilleurs de la catégorie et une habitabilité arrière plus que correcte.