Suivez-nous

Peugeot 308 GTi restylée (2017) : stagner, c’est régresser ?

11/07/2017

Un mois après la version restyler des 308 berline et break, c’est au tour de la version GTi de bénéficier de cette mise à jour. Nouveau look, équipements inédits mais toujours 270 ch sous le capot, une puissance inférieure à celle de beaucoup de concurrents. Peugeot s’est-il endormi sur ses lauriers ?



Le segment des berlines compactes sportives est en pleine ébullition en ce moment. Tous les passionnés attendent avec impatience le remplacement de celle que beaucoup considèrent comme la référence de la catégorie : la Mégane RS. Elle sera dévoilée à Francfort en septembre prochain. Mais on sait d’ores et déjà que sa puissance devrait avoisiner les 300 ch, qu’elle sera équipée de 4 roues directrices, etc. Bref, "l’épouvantail est bientôt de retour". En attendant, les concurrents fourbissent leurs armes,  à l’image de Honda avec sa toute nouvelle Civic Type R forte de 320 ch ou Seat qui a donné quelques chevaux de plus à son excellente Leon Cupra. De nouveaux acteurs inédits arrivent également, tels que Hyundai avec sa i30N. Pour Peugeot, la réaction passe par le restyling de sa 308 GTi.









Comme ce fut le cas pour les versions « normales », la GTi hérite d’évolutions esthétiques portant sur la présence d’un nouveau capot, d’une calandre noire plus verticale, d’un bouclier redessiné avec des prises d’air plus généreuses et une lame de couleur rouge, ainsi qu'une nouvelle couleur "coupe franche" Bleu Magnetic/Noir Perla Nera qui vient en complétement du Rouge Ultimate/Noir Perla Nera déjà présent au catalogue. Des teintes exclusives toujours en option, facturées respectivement 1 630 € pour la première et 1 800 € pour la seconde.



Ces modifications extérieures vont de pair avec quelques ajustements dans l’habitacle, dont notamment un écran multimédia à technologie capacitive plus réactif qui s'enrichit d’une navigation 3D et de la compatibilité avec Mirrorlink, Android Auto et Apple Carplay. Pas de changement pour le reste avec une instrumentation spécifique et de sièges baquets très confortables. Il en est de même des aspects pratiques bien évidemment qui ne bougent pas d'un centimètre.